Comment traiter la couperose et la rosacée ?

Comment traiter la couperose et la rosacée ?

Les premières raisons derrière le recours à la médecine esthétique se rapportent à l’élimination de malformation congénitales et les anomalies cutanées. Les personnes qui ont la peau claire sont les plus sujettes à avoir la rosacée qui se manifeste, à des degrés variables, par :

  • Une rougeur au niveau du nez et des pommettes qu’elles soient intenses ou transitoires.
  • Une érythrose caractérisée par une rougeur permanente.
  • Une couperose définie par la présence de petits vaisseaux dilatés.
  • Une acné rosacée qui se présente sous forme de poussée de boutons rouges avec papules et/ ou blanches avec des pustules.
  • Un épaississement important de la peau qui peut provoquer une déformation nasale.

Traitements possibles de la couperose par la médecine esthétique

A chaque stade de la couperose correspond un traitement possible.

Stade 1 : flushs et rougeurs passagères

A cette étape, c’est la prévention qui prime. Il convient de bien protéger la peau en mettant des soins comme les crèmes anti-rougeurs et les soins adaptés pour chaque type de problème.

Stade 2 : couperose

Arrivée à ce stade, il faut se protéger des rayons solaires et consulter un médecin spécialisé pour déterminer les cosmétiques et les écrans adaptés à votre peau et problème. Des séances de laser vasculaire seront planifiées avec votre dermatologue. Il permet de faire disparaître la dilatation des vaisseaux sanguins en les coagulant.

laser vasculaire tunisie

Stade 3 : rosacée

Si les zones rougies connaissent une poussée inflammatoire, l’utilisation du laser devient contre indiquée. Dans ce cas, il faut commencer par traiter les boutons en premier lieu ensuite les rougeurs. Le médecin prescrit également un traitement anti-inflammatoire et antibiotique permet d’éliminer les boutons. Ensuite, quand l’inflammation sera soignée, le patient peut faire des séances d’électrocoagulation en cas de vaisseaux bien visibles. En cas de rosacé qui se manifeste par un nez épais et rouge se traite soit par le laser CO² ou encore la chirurgie plastique du nez pour éliminer le surplus épidermique.

Stade 4 : le passage de la couperose vers la rosacé ce n’est pas automatique

L’évolution de la pathologie n’est pas la même pour tout le monde. Chaque cas est particulier, il faut consulter son médecin et suivre le traitement et ne négliger aucune étape.

Pourquoi tant d’engouement pour la liposuccion ?

Pourquoi tant d’engouement pour la liposuccion ?

La liposuccion est l’une des interventions de chirurgie esthétiques les plus demandées. Tout juste après l’augmentation mammaire, la rhinoplastie et la blépharoplastie, la liposuccion est sur le top 5 des chirurgies esthétiques les plus courantes. C’est l’intervention phare qui est plébiscité pour un grand nombre de personnes pour avoir un joli corps. Cela est désormais possible à petit prix grâce à l’aspiration du surplus adipeux.

Pourquoi elle est le recours ultime des patients ?

liposuccion tunisieRetirer le surplus de graisse est un excellent moyen pour restructurer sa silhouette. C’est un moyen rapide et efficace puisqu’il permet de parvenir à des zones qu’on ne peut pas atteindre et viser par des exercices physiques. En plus et le plus importante, cette graisse est réfractaire à tout activité physique. Elle ne part pas.

En effet, arrivé à un certain âge, la graisse est stockée de façon différente chez l’homme et chez la femme. Même chez les grands sportifs, on trouve quelques petits bourrelets et des poignées d’amour, surtout s’ils interrompent le sport brusquement.

L’avancé technologique face à la nature de l’homme

Et même encore, l’homo-sapiens de par sa nature et sa mémoire génétique, il stocke la graisse. Ce gras stocké sert de réserves caloriques en cas de manque de nourriture. Ainsi a été créé l’homme. Mais heureusement, par les moyens de la chirurgie esthétique et de la médecine esthétique, l’homme parvient à sculpter son corps sous toutes les coutures.

Cela dit, tout chirurgien esthétique possède une éthique qui lui interdit de pratiquer une intervention sur une personne qui souffre de troubles psychologiques ou identitaires. L’objectif premier c’est de faire des gestes opératoires pour améliorer certaines zones du corps et réparer les dégâts du temps qui passe et certaines malformations congénitales. De là à effacer l’identité du patient pour ressembler à tel ou tel personnage, cela va à l’encontre de la déontologie même de la chirurgie esthétique.

En définitive, le patient est libre de ses choix et de ses agissements, le chirurgien est l pour lui assurer un rôle d’écoute et de conseil.

Indications de l’abdominoplastie

Indications de l’abdominoplastie

On confond souvent la chirurgie de la silhouette à une chirurgie d’amaigrissement ou de l’obésité. Il y a un poids à partir duquel les chirurgiens vous conseilleront de suivre l’avis d’un nutritionniste et vous orienteront vers une chirurgie bariatrique. Une analyse de l’historique de vos pertes de poids avec l’indice de masse corporelle est à prendre en considération également.

En effet, la plastie abdominale ne permet pas au patient de perdre du poids et de guérir son obésité. Elle tend plutôt à sculpter la silhouette généralement affectée par une grande variation pondérale et souvent se fait après une chirurgie bariatrique pour enlever tout l’excédent de peau abîmée.

Indications de la plastie abdominale

En premier temps, il faut savoir qui est concerné par cette chirurgie de la silhouette. Toute personne qui a été confrontée à une grande variation pondérale se retrouve avec une grande quantité de peau relâchée qui entoure sa ceinture abdominale.

En plus, que ce soit pour une raison congénitale ou suite à une grossesse, les muscles grands droits en se relâchant laissent passer le ventre vers l’avant.

Si à ce diastasis musculaire s’ajoute une quantité de graisse localisée au ventre, nous aurons ainsi un ventre qui peut occasionner des gênes esthétiques et fonctionnelles.

En quoi consiste l’abdominoplastie ?

Pour affiner la silhouette et surtout se débarrasser du ventre gênant, le chirurgien commence par faire une liposuccion pour aspirer le surplus graisseux localisé dans le ventre.

Il fait une incision dans la zone pubienne pour retirer le surplus cutané puis à travers l’incision préalablement faite, il répare le diastasis musculaire pour assurer une fermeté au ventre. Le nombril est positionné en hauteur vers la partie supérieure de la peau de l’abdomen.

Le patient retrouve une silhouette affinée et son ventre est ferme et solidifié.

Différentes positions de la prothèse mammaire

Différentes positions de la prothèse mammaire

Selon l’anatomie du sein, plusieurs possibilités se sont offertes aux chirurgiens pour augmenter le volume mammaire. En effet, le sein se présente ainsi, il est situé devant le muscle grand pectoral. Il se compose d’un tissu adipeux, une glande mammaire, l’aréole et le mamelon.

Afin d’en augmenter le volume, plusieurs techniques existent : l’injection de graisse ou la pose d’implants mammaires. La première solution d’augmentation mammaire consiste à augmenter le volume de la graisse déjà existante en injectant des tissus adipeux sous-jacents à ceux déjà présents.

Alors que la deuxième technique revient à poser une prothèse mammaire pour agrandir le volume mammaire. Mais où doit-on poser l’implant ?

Les différentes positions de l’implant mammaire

En fonction de l’anatomie de la patiente, le volume de sa glande mammaire ou du tissu graisseux le choix de la technique d’augmentation mammaire en va être modifié.

En effet, le chirurgien va conseiller la patiente de la position qui lui convienne le mieux et qui lui permette d’obtenir un résultat proche du naturel. Deux positions existent soit devant ou derrière le muscle pectoral.

La position devant le muscle

Le choix de la position pré-musculaire est indiqué pour corriger une petite ptôse des seins. C’est une intervention plus rapide et mois douloureuse. En plus la position de la prothèse ne sera pas modifiée par la contraction musculaire.

Par contre, elle ne sera pas la meilleure solution pour une patiente maigre car les contours de la prothèse seront visibles.

La position derrière le muscle

La position rétro musculaire permet de camoufler les contours de l’implant mammaire pour une patiente de maigre corpulence.

Le rendu est naturel, même au toucher la sensation de toucher un sein naturel est assuré.

Un autre élément aussi important pour cette technique c’est de préserver les canaux galactophores et la patiente peut allaiter son bébé de façon naturelle même après la pose de prothèse.

La  dual plan

Cette dernière consiste à combiner les deux précédentes techniques.

 

Le lasik femtoseconde

Le lasik femtoseconde

Pour corriger un défaut optique de myopie, le lasik tout laser agit sur les couches profondes pour modifier les rayons de courbure de la surface de la cornée et de presbytie. Cette technique de chirurgie réfractive permet un temps de récupération rapide et des suites beaucoup moins douloureuses.

Principe de fonctionnement

Comme le lasik, le lasik femtoseconde permet de corriger des défauts de la cornée. le chirurgien commene par anesthésier l’œil en mettant quelques gouttes de collyre.

Un matériel de haute précision est indispensable lors de ces interventions de chirurgie réfractive. C’est pourquoi, un microkératome ou le laser femtoseconde est utilisé pour soulever la fine pellicule (de 100 microns d’épaisseur en moyenne) de la cornée pour atteindre la couche du collagène représentée par la zone stromale.

Ensuite vient alors l’étape de photoablation par le laser Excimer pour modifier la forme de ce stroma.

A la fin, la pellicule est délicatement repositionnée sans exercer une pression dessus. Elle reprend sa place tout naturellement. C’est à ce moment que le patient retrouve une vision plus claire dans les deux à trois heures après l’intervention.

 

Avantages de l’utilisation du laser

 

Les progrès technologiques permettent de meilleurs avantages pour le patient et le chirurgien.

  • Le lasik est une technique chirurgicale qui est indolore et permet de traiter les deux yeux en même temps car la vision n’est pas altérée et pas besoin de poser un pansement comme l’est le cas dans la chirurgie de la cataracte.
  • Il permet également d’agir sur des défauts de la vision beaucoup plus importants.
  • Le patient récupère rapidement et retrouve sa vision aussi vite qu’il sort de la clinique.

Raisons et motifs d’une liposuccion chez l’homme

Raisons et motifs d’une liposuccion chez l’homme

Bien que les techniques utilisées pour aspirer le surplus adipeux sont les mêmes aussi bien pour les femmes que les hommes, toutefois, les raisons et motifs diffèrent.

Liposuccion du ventre et des hanches

Les zones susceptibles de stocker l’excès de graisse diffèrent par rapport aux hommes et aux femmes. C’est surtout au niveau des hanches et du ventre que la graisse est stockée le plus chez les hommes. La liposuccion permet donc d’aspirer le surplus adipeux de manière définitive. Les adipocytes détruits par l’aspiration mécanique ne se restaurent pas.

Les raisons de faire une liposuccion chez la gente masculine

A l’adolescence, si le jeune homme adopte une hygiène alimentaire non équilibrée avec un manque d’activité sportive, le ventre commence à stocker des réserves de gras. A cela s’ajoute un manque d’estime de soi qui fait que la personne ne fasse plus d’effort pour éliminer ce ventre. Et avec les années qui passent, la graisse s’accumule encore et encore au niveau de l’abdomen et des hanches. Donc un regain d’estime de soi et de confiance passera par une liposuccion du ventre et des hanches

Entré à l’âge adulte, jusqu’à la quarantaine, avec la sédentarité et le manque d’activité sportive, l’homme connait un rythme de vie qui peut aggraver la situation. Même s’il a été un sportif pendant sa jeunesse, il peut prendre du ventre quand il arrête le sport par manque de temps et de changement de ses habitudes (nouvelles responsabilités, enfants, travail). Une liposuccion des hanches peut alors éliminer définitivement le surplus adipeux.

Une autre raison pas des moindres, est celle relative aux problèmes de santé occasionnés par l’accumulation de gras sur la paroi abdominale. Des risques d’hypertension de cholestérol ainsi que du diabète.

Procréation médicalement assistée

Procréation médicalement assistée

Le fait de tomber enceinte n’est pas aussi facile pour toutes les femmes. Vous avez des femmes qui dès la première relation sexuelle arrivent à se faire fertiliser les ovocytes et d’autres qui essayent à plusieurs fois sans succès.

C’est lorsque ce processus est retardé, il convient d’aller consulter pour voir les raisons retardant la fécondation des gamètes femelles.

Ce qui peut retarder la grossesse

Un problème de conception peut être soit dû à des problèmes congénitaux de la femme ou de l’homme que l’on peut traiter soit engendrée par une stérilité ou l’absence de gamète d’un côté comme de l’autre.

En cas de lésion au niveau des trompes de Fallope, du vagin ou de l’utérus, il convient de commencer par guérir ces lésions avant d’envisager une procréation qu’elle soit médicalement assistée ou spontanée.

Des altérations au milieu testiculaire, une obstruction des conduits ou une malformation du spermatozoïde peuvent aussi être derrière l’infertilité et retarder le désir d’avoir des bébés.

Les moyens mis en œuvre pour pallier les problèmes d’infertilité

Afin d’optimiser les chances d’enfanter et de laisser sa descendance vivre quelques années sur terre, plusieurs moyens sont mis en œuvre. De la procréation médicalement assistée in vivo (insémination artificielle) à la fécondation in vitro, une équipe multidisciplinaire est mise en place pour mener à bout les différentes étapes.

Une batterie de tests et d’analyses sont nécessaires comme la biopsie testiculaire, une échographie le monitoring des ovocytes, etc…

Le respect d’un timing précis est important pour maximiser les chances de fécondation. Il ne faut pas oublier, non plus, la préparation d’un dossier médical qui devra être minutieusement préparé. Il est nécessaire pour bien renseigner l’équipe de gynécologues, biologistes et infirmiers sur vos antécédents médicaux.

Comment sculpter son corps, bodylift ou liposculpture ?

Dans l’optique de sculpter son corps, toute femme a le choix entre plusieurs techniques. Certaines commencent par faire des régimes, du sport mais aussi des traitements esthétiques. Entre chirurgie et médecine, plusieurs choix se présentent.

Comment faire pour sculpter son corps ?

Pour commencer, le suivi d’un régime alimentaire équilibré et la pratique de sport régulier est un premier pas.

Commencer par purifier son corps de l’intérieur est très important. Toutefois, certaines zones stockent de la graisse qui ne part pas par la pratique de sport. La liposuccion devient alors la solution première pour s’en débarrasser.

Que ce soit à travers la liposuccion laser, la cryolipolyse ou encore la méthode classique de liposuccion, la patiente peut être sûre d’éliminer définitivement les adipocytes.

Des traitements complémentaires comme le drainage permettent d’aider la peau à se rétracter de façon naturelle.

Dans l’optique d’assurer une harmonie complète du corps la liposculpture consiste à éliminer la graisse de plusieurs endroits du corps et parfois même, injecter de la graisse dans des zones comme le visage, les seins et les fesses lors d’un lipofilling. Le chirurgien utilise donc la graisse pour traiter la silhouette. Toutefois, la rétraction cutanée n’est pas toujours garantie et des résultats d’asymétries sont parfois remarqués. D’où l’intérêt de faire un lifting dans le cas de fort relâchement cutané.

C’est là qu’intervient le bodylift pour son rôle de traitement du bas du corps surtout après les chirurgies d’obésité. En effet, suite à une sleeve gastrectomie, le patient perd jusqu’à 50 % de son indice de masse corporelle. Sa masse pondérale diminue suite à la fonte de sa masse graisseuse, mais la peau ne se rétracte pas de façon spontanée, d’où le besoin d’éliminer tout le surplus cutané qui est en mauvais état.

En fonction de sa corpulence, de ses indices vitaux et de l’état générale de la santé du patient, le choix entre tel ou tel acte de chirurgie plastique sera pris. Le chirurgien établit un diagnostic entier et discute avec le patient de ses attentes et de ses dispositions post-opératoires pour le suivi de telle ou telle hygiène de vie.

Chirurgie esthétique pour hommes en Tunisie

Chirurgie esthétique pour hommes en Tunisie

Tout comme la femme, l’homme prend soin de lui-même. Il ne lésine pas sur les moyens pour entretenir son corps. Qu’il s’agisse de traitements contre les rides, ou de sculpture de sa silhouette. En plus du sport que font la plupart des hommes pour avoir un corps musclé, de plus en plus recourent à la médecine et à la chirurgie esthétique.

Voyons à présent les principales interventions esthétiques auxquelles recourent les hommes. Lire la suite

L’après chirurgie esthétique

L’après chirurgie esthétique

Chaque patient vit différemment la période de convalescence et l’acceptation de son nouveau corps dépend des raisons derrière le recours à la chirurgie esthétique. D’où l’importance des entretiens préopératoires avec le chirurgien qui doit s’assurer que le désir derrière n’est pas insufflé par son conjoint et que ça illustre un besoin et un désir personnels. Lire la suite