In vitro Tunisie : Procréation médicalement assistée

On entend par In vitro la technique de procréation médicalement assistée. La fécondation in vitro permet la collecte des gamètes de l’homme et de la femme pour les mettre en contact et les assister lors de la fécondation en laboratoire. Une stimulation des ovules de la femme est essentielle pour obtenir une grande quantité d’ovocytes et maximiser ainsi les chances de réussite de l’insémination. Suite à une biopsie testiculaire, une sélection des spermatozoïdes est ensuite faite pour ne prendre que ceux en bonne santé.

In vitro en Tunisie assure en laboratoire les étapes de la fécondation in vivo (naturelle) en optimisant les chances de fertilisation des ovocytes. Ce processus est entrepris par une équipe médicale pluridisciplinaire composée de biologistes, infirmiers, et gynécologues.

Prix  In Vitro Tunisie

Le prix in vitro Tunisie varie entre 1850 € et 2850 €. Nous proposons des plages tarifaires qui s’adaptent à notre large patientèle.

  • Fécondation in vitro sans séjour : 1850 €
  • Fécondation in vitro avec séjour tout compris de 16 nuits et 17 jours : 2850 €

Obtenez un devis gratuit

in vitro tunisie

Déroulement de l’ In Vitro

La procréation médicalement assistée (PMA) se fait en plusieurs étapes :
– Pour améliorer les chances de réussite de l’insémination artificielle, la patiente est mise sous traitement hormonal pour stimuler l’ovulation. Lors de cette période de pseudo gestation, les ovaires produisent plusieurs follicules susceptibles d’arriver à maturation.

– Un suivi par monitorage des ovaires est effectué pour surveiller l’effet de la stimulation ovarienne et déduire le nombre des follicules, leur taille et leur diamètre.

– Au bout de 35 heures du déclenchement de l’ovulation, la ponction des ovocytes est réalisée. Elle se fait sous anesthésie locale ou générale dans un bloc opératoire. Tous les follicules arrivés à maturation, sont retirés par une seringue adaptée. Généralement, le médecin gynécologue prend un grand nombre d’ovules pour augmenter les chances d’avoir des embryons sains.

– La collecte des spermatozoïdes du conjoint se fait dans des conditions aseptiques optimales. Si l’homme une azoospermie (absence de gamètes dans le liquide séminal), une biopsie testiculaire est alors obligatoire pour extraire les spermatozoïdes.

– La fécondation se fait selon deux techniques. Soit en mettant les spermatozoïdes (10000 en moyenne) en contact direct avec l’ovule et laissant la nature faire le reste, soit le médecin les introduit un à un par l’intermédiaire d’une pipette insérée à l’intérieur de chaque ovocyte. Cette phase est réalisée sous microscope.

– Les gamètes femelles fécondés sont alors mis en milieu chaud et surveillés pendant 2 à 5 jours. La culture des « œufs »se fait dans un incubateur pour simuler les conditions de développement dans l’utérus.

– La dernière étape de l’in vitro est marquée par la sélection de 3 fœtus qui vont être transférés dans l’utérus à l’aide d’un cathéter.

Après une fécondation In vitro

Voilà ainsi le processus médical terminé, on recommande à la patiente de se relaxer et d’éviter toute source de stress. Le bien être mental et psychique est très important autant que le repos physique.

Les deux semaines d’attente pour voir si les embryons ont pu s’implanter sont assez stressantes. C’est pourquoi voici quelques recommandations pour vous aider à passer ce cap :

    • Soyez positives. Même si le taux de réussite de l’opération n’est pas de l’ordre de 100 %, des secondes tentatives sont souvent nécessaires. Il faut se dire que l’embryon a été placé et il est logé dans les replis de l’utérus et qu’il a de fortes chances de s’implanter et d’évoluer.
    • Donnez du temps à votre corps pour récupérer et reposez-vous. Sommeil et repos sont de mise pendant les 4 premiers jours.
    • Il est impératif d’éviter de fumer et de prendre des boissons alcoolisées, des drogues et de la caféine. La pratique d’un exercice contraignant, le fait de porter des objets lourds sont aussi à proscrire. N’oubliez pas aussi d’éviter de prendre des bains chauds, les jacuzzis, la natation et les rapports sexuels pendant 3 jours. Cela permet à l’utérus d’être en repos et surtout éviter toute culpabilisation au cas ou ça ne marchera pas.
    • Entre le cinquième et le septième jour le placenta commence à se durcir. L’embryon continue sa division pour donner le placenta et la cavité amniotique de l’embryon.
    • Au début de la deuxième semaine (entre le 8 -ème et le 13 -ème jour), les sensations peuvent se mélanger : ballonnements, saignements, nausées… Elles peuvent être dues au traitement hormonal ou tout simplement à la grossesse imminente. Armez vous de patience et laissez les choses venir par elles-mêmes. En cas de fortes douleurs appelez votre gynécologue.

Résultat de l’ in vitro (FIV)

Le test de grossesse est à faire soit le 12-ème ou le 13-ème jour. Une analyse de sang pour faire un test bêta HCG donne de meilleurs résultats que le test classique de l’urine. L’hormone bêta HCG est produite lorsque l’embryon est attaché à l’endomètre. La surveillance de cette hormone est l’indicateur de la grossesse et de son évolution. Toujours se référer à votre gynécologue et en cas d’échec, ne paniquez pas, et dites vous que la prochaine sera la bonne.

En cas de test positif, il faut faire un suivi de grossesse avec le gynécologue et prendre des vitamines. Assurez vous un repos et une relaxation pour mener à bien votre grossesse.

Si le test de grossesse se révèle négatif, contactez votre gynécologue. Il vous indiquera le temps nécessaire pour vous reposer avant de reprendre la fécondation in vitro. Une période de 3 mois est conseillée pour les femmes dépassant les 38 ans, alors qu’elle est de 6 mois sen général.

Le taux de réussite des techniques de procréation in vitro en Tunisie est de l’ordre de 23 %. Plus la patiente répète la tentative plus elle refait une FIV. En effet, les embryons qui ont été mis en congélation dans l’azote liquide seront implantés en temps voulu lors de la deuxième tentative.